Une belle Histoire

2006

Pachamama, association loi 1901 à triple vocation (environnementale, humanitaire et d’insertion), voit le jour !

2007

Pachamama devient partenaire du club de rugby RCTS (Rugby Club de Soavinasoancho) à Tananarive.

2008

Le terrain de Rugby de Pachamama devient opérationnel !

Ismaël Santoni Rakatomanga est accueilli au Centre National du Rugby à Marcoussis pour sa préparation au diplôme d’état d’éducateur sportif.

Un terrain est trouvé à Mananjary pour développer le Centre de Formation – Les Métiers de la Terre.

2009

Santoni, diplômé, devient responsable du projet « Sport Terre Malgache ».

Yannick Alléno, chef étoilé, accueille 3 étudiants malgaches à Lyon pour une formation au sein de l’institut Paul Bocuse et au restaurant gastronomique à l’Hôtel Meurice à Paris.

2010

Un centre de vie de 250 m², doté d’un vestiaire et d’une grande salle polyvalente, est construit sur le terrain de rugby. L’inauguration a lieu avec les présidents de la Fédération française de Rugby et de la Fédération malgache de Rugby.

2 salles de classe réhabilitées à Mananjary permettent d’accueillir les écoliers.

2011

20 salariés sont embauchés au sein de la ferme agricole à Mananjary.

Lancement du projet « Allez les Petits » à Madagascar avec la réalisation d’un échange Franco-malgache au « Centre de Formation – Les Métiers de la Terre » avec les jeunes de l’IEPS de Nice. Action renouvelée chaque année.

2012

Face à la popularité des sessions de rugby chez les jeunes, la formation d’éducateurs sportifs locaux est lancée.

A Mananjary, le cheptel bovin s’agrandit et des poules pondeuses sont adoptées ! Un jardin potager voit le jour, avec son compost.

2013

250 jeunes filles et garçons se retrouvent 2 fois par semaine pour des entraînements, avec un bon repas offert à chaque fois. Le soutien scolaire se met en place au centre de rugby, notamment les jours de pluie !

L’achat d’une seconde pirogue à Mananjary permet d’augmenter l’approvisionnement en fourrage du bétail de la ferme. Valentin le taureau fait son entrée dans le cheptel, ainsi que 2 nouvelles génisses.

2014

Les enfants du Centre de rugby profitent d’un suivi sanitaire et d’éducation à l’hygiène.

Deux maisons en dur sont construites à côté du terrain de rugby pour les deux familles gardiennes de l’emplacement.

2015

Une tribune digne de ce nom est construite le long du terrain de rugby.

2016

Une cuisine permettant de préparer 300 repas vient compléter le centre de vie à Tananarive. Les villageois voisins en profitent pour organiser des repas solidaires ou des événements particuliers.

Un tournoi de rugby de l’Océan Indien est organisé en collaboration avec le Lycée Français d’Antananarivo.

La permaculture se développe au Centre de formation des Métiers de la Terre. Les cultures de riz, manioc et maïs sont réorganisées pour plus d’efficacité.

2017

Les difficultés s’enchaînent, Pachamama est exproprié de son terrain de rugby.

Cela n’empêche pas l’association de célébrer la Journée de la Femme avec un grand tournoi de rugby à 7 féminin à Antananarivo, suivi d’un match de gala entre les équipes nationales féminines françaises et malgaches.

Les cultures de riz, manioc et maïs sont réorganisées pour un rendement plus efficace à la ferme agricole.

2018

Les négociations sont âpres pour récupérer le terrain.

A Mananjary, un programme de reforestation est mis en place, en respectant l’écosystème.
Le potager bio permet de nourrir les ouvriers sur place et le surplus est revendu au marché local.
Des travaux dans le bâtiment d’accueil offrent désormais une salle polyvalente, de nouveaux sanitaires et la création d’un étage avec quelques chambres.

2019

Pachamama peut provisoirement revenir sur son terrain ; ce répit permet la réfection de la pelouse, et l’élévation des nouveaux poteaux de rugby.

Le toit du bâtiment d’accueil de Mananjary se pare de panneaux photovoltaïques.
L’éco-tourisme se développe.

2020

L’association continue à aller de l’avant malgré les contraintes liées à l’épidémie de coronavirus.